La Vie Devant Soi

Romain Gary // Heidi Folliet
du 18 au 22 février à 19h30

d’après le roman de Romain Gary

mise en scène :

Heidi Folliet

dramaturgie :

Pauline Noblecourt

interprétation :

Maxime Ubaud

scénographie et costumes :

Solène Fourt

création lumière et son :

Jori Desq

production :

Troisième Bureau

 

C’était une femme qui aurait mérité un ascenseur. La vie devant soi paraît en 1975, sous le pseudonyme d’Emile Ajar, ce qui permettra à Romain Gary d’obtenir exceptionnellement deux prix Goncourt. L’histoire est celle de Momo et de sa mère adoptive, Madame Rosa, l’ancienne prostituée au cœur généreux mais au corps et à la tête bien malades. "Les vieillards sont-ils des hommes ?" demande Simone de Beauvoir dans La Vieillesse, "À voir la manière dont notre société les traite, il est permis d’en douter. Elle les condamne délibérément à la misère, aux taudis, aux infirmités, à la solitude, au désespoir". Momo aidera la vieille femme à se cacher dans "son trou juif", lui évitant l’hôpital où elle ne peut "bénéficier au droit sacré des peuples à disposer d’eux même". Parce qu’il s’agissait avant tout de faire entendre cette langue, les flux et les reflux du récit, le spectacle a été pensé pour un seul comédien : ainsi, c’est à travers Momo, narrateur du roman, en épousant son regard sur le monde, que l’on part à la rencontre d’un Belleville métissé développé par Romain Gary, avec humour, amour, et satire.
Production Les Envolées 2018 – dispositif de soutien à la création théâtrale porté par Troisième bureau à Grenoble en partenariat avec la MC2:Grenoble, le Nouveau-Théâtre-Sainte-Marie-d'en-Bas à Grenoble, la Ville d'Eybens, le Pot au Noir à Rivoranche et le Festival Texte en l'air à Saint-Antoine-l'Abbaye; et soutenu par Le Ministère de la Culture - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, La Ville de Grenoble, le Jeune Théâtre National et l'Archipel des Utopies
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux