Que se répètent les heures…

Pierre Bidard - La vallée de l’Egrenne
9 - 10 - 16 - 17 oct. à 19h30

mise en scène :

Pierre Bidard

jeu :

Lou Bernard-Baille, Pierre Bidard, Vincent Chappet, Vincent Couesme, Iris Pucciarelli, Erwan Vinesse

dramaturgie :

Erwan Vinesse

scénographie et costumes :

Margaux Folléa & Shehzarade Dermé

lumières :

Gautier Le Goff

son :

Etienne Martinez

administration :

Floriane Fumey

 

Spectacle finaliste du prix Théâtre 13 jeunes metteurs en scène 2020.

 

Qu’est ce que c’est que ce truc là, cet espèce de château, ce ne je sais pas quoi ? Qu’est-ce que je fous là ? Chronique de La Borde : il est 17h00, nous sommes à la clinique psychiatrique de La Borde. Nicolas, un pensionnaire, a reçu un dictaphone de la part de son frère et décide d’enregistrer sa vie quotidienne à La Borde. Il recueille ainsi des fragments de vie et des témoignages des fous et des soignants. La création repose sur le livre de la psychanalyste Marie Depussé Dieu gît dans les détails (1993), et le documentaire du cinéaste Nicolas Philibert La moindre des choses (1996), deux témoignages qui chacun à leur façon tentent de dresser un portrait de la vie quotidienne à la Borde. C’est à partir de ces « chroniques poétiques » et de ce documentaire que nous présentons un moment de vie collective à La Borde : l’heure du goûter. A priori rien de spectaculaire : des petits gestes, des paroles entre soignants et soignés, la réunion du club de dessin, le café, mais aussi des drames, des caprices, une violence sourde que l’on tente d’apaiser par de la disponibilité et de la bienveillance. Un espace du quotidien simple, mais structuré, dans lequel les patients peuvent vivre, passer, s’occuper, se rencontrer, ou bien juste rester silencieux.  
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux