Paysages Gravitationnels

Laurent Chanel - A.R.N.
du 19 au 21 septembre

en Résonance avec

La Biennale d’Art contemporain

de Lyon 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paysages gravitationnels

Laurent Chanel cartographie le territoire des métamorphoses gravitaires et des transformations qu'elles opèrent en lui. Un panorama des vertiges qui nous immerge à l'intérieur d'intensités de densité, de flottaisons, d'évidements ou d'expansions aux modifications infinies. Entre systèmes abstraits, sensations organiques et aventures perceptives, ces paysages gravitationnels sont l'occasion de déployer un faisceau d'expériences et d'indices (performance, croquis, sculpture chorégraphique, texte, parcours) afin d'éprouver l'étendue d'une gravité métamorphe.  

Performance / Cthulhu cthulhu

Cthulhu cthulhu est une sculpture chorégraphique qui convoque nos sensations internes, un rituel qui expose les mutations d'une substance à la gravité aléatoire. Une géométrie de mousse se déploie au centre de l'espace. De manière cyclique, le performeur vient modeler et architecturer les mutations formelles de cette présence savonneuse. Notre respiration s’allonge, notre cage thoracique se dilate, nous accompagnons la gravité paradoxale qui s'étend en face de nous.  

19 & 20 septembre / 19h30

21 septembre / 16h30 &19h30

Exposition /

E.M.G. Un EMG est un état modifié de gravité. Ce nom fait écho à l’E.M.C (État Modifié de Conscience) utilisé en neurosciences. Un EMG décrit toute altération de notre rapport à la gravité vis-à-vis de la norme. Un EMG est un script somatique, il peut se lire comme un protocole pour sensations internes. Un EMG est une hypnose dirigée, une invitation à nous relier à nos perceptions intérieures. Notre relation à la gravité est sans arrêt modifiée. Cette fluctuation est plus présente dans le temps que chacun de nos états successifs, nécessairement temporaires. Ces métamorphoses gravitaires ont lieu constamment et nous sommes là pour les contempler. texte : Laurent Chanel / son : Philippe Fontes traces d'un Ectoplasme Un polyèdre filaire en lévitation qui subit d’infinies mutations. Une plongé hypnotique dans les sensations spatiales et spectrales. Le volume mutagène, nous immerge dans les sensations paradoxales du vide. Une entité abstraite pour hanter l’espace.  

19 septembre / 18h à 22h

20 & 21 septembre / 15h à 22h

Laboratoire perceptif / Le béton coule de joie ce matin

Une journée d’aventures perceptives  à 360°. En itinérance dans Lyon, le groupe vivra un ensemble d’expériences sensorielles, somatiques et chorégraphiques pour jouer à observer nos relations extra-quotidiennes au paysage...   23 ou 24 novembre / 10h à 17h / tarif unique : 35€ + 5€ / réservation : arnspatial@gmail.com

Cliquez ici pour accéder au site de A.R.N.

 
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux