Merlin

Tankred Dorst // Guillaume Bailliart

traduction :

Hélène Mauler, René Zahnd

éditeur : L’Arche

mise en scène :

Guillaume Bailliart

avec :

Marion Aeschlimann, Alizée Bingöllü, Etienne Gaudillère, Marion Lechevallier, Nicole Mersey, Jonathan Peronny, Elsa Rocher, Arthur Vandepoel    

production : nÖjd
coproduction : GEIQ Compagnonnage Théâtre /Centre culturel Theo Argence
“Qu'est-ce qu'un monde enchanté? Qu'est-ce qu'une terre dévastée? Qu'est-ce qu'une catastrophe supraliminaire? Peut-on créer sans garde fou? La beauté a-t-elle un quelconque rapport avec la morale? L'utopie est-elle une réalisation ou un décor imaginaire? La quête du graal a-t-elle un rapport avec la verge de Lancelot? Est-il possible d'être de son vivant un mythe, une icône? Est-il possible d'incarner une image? Si oui, quels sont les dommages colatéraux d'un tel phénomène? Voici quelques questions auxquelles nous tenterons de répondre théâtralement à l'aide de huit corps jeunes, beaux, déjà déliquescents, un archi-mage auto proclamé, quelques lectures philosophiques, beaucoup d'énergie et une vingtaine d'oignons. Nous jurons solennellement d'inventer ce faisant une poignée de théories idiotes et de les appliquer à la lettre.“
Guillaume Bailliart
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux