L’homme qui plantait des arbres

Jean Giono // Pierre Tallaron 

d’après :

Jean Giono         

Musicienne, chanteuse et récitante :

Clothilde Durieux

Dessinateur :

Benjamin Flao

Mise en scène :

Pierre Tallaron

Selon ses termes, Jean Giono, écrivit cette nouvelle « pour faire aimer à planter des arbres ». Ecrite en 1953, elle est aujourd'hui considérée comme un manifeste à part entière de la cause écologiste et est considérée dans ce genre littéraire comme une parabole de l'action positive de l'homme sur son milieu et de l'harmonie qui peut s'en suivre. Cette fable retrace en effet l’histoire d’un homme, d’abord berger puis apiculteur, isolé dans les hauteurs provençales. Son éloignement des hommes ne le rend pas pour autant misanthrope, bien au contraire. Le texte de Giono ne semble finalement supporter aucun artifice dramaturgique et nous l’abordons comme une pièce de notre patrimoine universel : dire, chanter et peindre cet homme qui fait de sa vie une célébration de l’énergie vivante sur terre.
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux