Les faux

Vicentiu Rahau

texte et mise en scène :

Vicentiu Rahau

assistante à la mise en scène :

Estelle Cizeron

scénographie :

Ana Kozelka

costumes :

Brigitte Marie Coulom

vidéo :

Maria Razakomboly

lumières :

Léa Sabot, Thibault Moutin

musiciens :

Ariane Cohen-Adad  (violon), Florian Léger (clarinette),  Hélène Subtil (accordéon), Lucas Hercberg (guitare basse),

comédiens :

Giorgio Scala, Charlotte Adélaïde Michelin, Florian Léger, Simon Libeaut

Un homme qui a tout perdu et qui s’enferre dans des questions existentielles…  Cet homme c’est Dino. Dino est fou. Il est depuis longtemps étranger au monde et aux hommes. Il est ancré physiquement dans la réalité comme il est planté dans ses rêves. Les yeux dans la terre ou dans l’imaginaire, il ne voit plus rien, il ne marche plus, mais dans sa tête il vagabonde.  Il erre et se dilue dans ses histoires tragi-loufoques, ressassant de vieux souvenirs dont il croit être le héros… Il se rappelle et fait renaître ainsi sa femme bien aimée, Marie, et Amon, le faux tzigane, le clarinettiste bohémien. Bien sûr à ces personnages réels-oniriques se joignent des êtres « spirituels », des musiciens klezmer… et un bon public… de sorte qu'on arrive à comprendre là où Dino veut en venir.
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux