Le Marchand de Venise

William Shakespeare // Yann Ducruet
20-22 et 25-29 mars 2014

Adaptation et mise en scène :

Yann Ducruet

Assistant à la mise en scène :

Vincent Arnaud

Costumes :

Charlotte Michelin, Bernadette Favier, Françoise Ghelfi, Clélie Tripard, Julie Rebout

Décors :

Léa Sabot

Lumières :

Jocelyn Pras

Musique :

Lucile Dupla, Vincent Arnaud, Yann Ducruet

Interprétation :

Caroline Demourgues, Charlotte Michelin, Vincent Arnaud, Yann Ducruet, Benjamin Villemagne

Vidéo :

Vincent Arnaud, Julie Cherky, Yann Ducruet, Lucien Vargoz

Diffusion scolaire :

Anne Vivran

Administration : `

Nicolas Ligeon

Ce spectacle est le fruit de la collaboration entre le Réveil du Monstre, le Théâtre Debout, le Théâtre de la Table Ronde, le Lien Théâtre, le studio DADODU. 

 

Venise est une cité orbitale aux dimensions cyclopéennes, lieu d'apogée du commerce de tout un empire cosmique. Depuis quelques dizaines d'années, une communauté s'affranchit de la morale locale en pratiquant une activité polémique : le prêt à intérêt. On les appelle les banquiers. Bassanio désire demander la main de Portia. Il lui faut de l'argent, et vite. Il se tourne donc vers son ami Antonio, un richissime marchand. Ce dernier est contraint d'emprunter la somme car tous ses vaisseaux sont en mer. Quelles seront les conditions de Shylock, le plus retors des banquiers de Venise? "(...) pour nous divertir, nous stipulerons que si vous ne remboursez pas tel jour, tel lieu, la ou les sommes exprimées dans l'acte, vous serez condamné à me payer un demi-kilo de votre belle chaire, coupée sur telle partie du corps qui me plaira" Quel intérêt aujourd'hui de représenter un texte de la toute fin du XVIème siècle ? Le péril, l'ennemi, l'envie qui confronte chacun des personnages à lui-même, c'est ce désir d'obtenir plus en retour que ce que l'on a donné d'abord. C'est l'usure pour le banquier méticuleux et c'est la réputation pour le marchand généreux. Ne vivons-nous pas dans un monde où le profit financier accable ? Ne vivons-nous pas dans une société qui nous incite à nous vautrer dans la vacuité du paraître ?
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux