Images Migrantes

TRACES
du 26 au 29 septembre

Jeudi 26 septembre

Ouverture des rencontres sur le thème des frontières

Vendredi 27 septembre

Journée “Prise de parole des personnes migrantes”

Samedi 28 septembre

Journée “Comment raconter les migrations”

Dimanche 29 septembre

Journée “Trouver place”

Rencontres cinéma des migrations. Les migrations – sujet majeur de notre temps que ne cesse d’interroger le réseau Traces – sont au cœur des débats politiques, localement et internationalement. À ces débats sont souvent associées des images tragiques et des imaginaires en confrontations. Le cinéma, et plus largement les images diffusées sur une multitude de supports racontent la métamorphose du monde : sa “mondialisation” descendante mais aussi sa “mondialité” ascendante. Depuis ses origines, le cinéma a toujours été tourné vers l’altérité, et les migrations ont rapidement été inscrites dans ses récits. Il est incontestable que les migrations sont l’objet d’une production d’images de plus en plus pléthorique, depuis les images tournées avec des smartphones et aussitôt diffusées sur les réseaux sociaux jusqu’aux plus grosses productions cinématographiques. Il est de fait intéressant de constater et d’analyser comment, dans le même temps, ces images, véhicules de représentations diverses, bougent. C’est pourquoi Traces a intitulé ces rencontres Images migrantes. L’image ne fait pas que refléter nos regards, elle les déplace. L’étranger, hier figure quasi-caricaturale, secondaire dans les scénarios, devient un acteur principal. L’exilé fabrique et nous propose désormais ses propres représentations, élève sa voix et s’empare de l’image, levier incontournable dans les luttes pour la revendication des droits. Lors de ces rencontres, nous évoquerons ces divers aspects qui font les images et les imaginaires des migrations : jeudi, les frontières, dimanche l’accueil, et, samedi, des questions plus formelles de cinéma (comment raconte-t-on les migrations ?). Vendredi, nous réfléchirons plus précisément à la question de la prise de parole des “migrants” lors d’un atelier de recherche ouvert au public. Un autre atelier, de réalisation, sera également proposé à des jeunes arrivants étrangers. Nous espérons que chacune de ces séances, accompagnées de cinéastes, de chercheur·es ou de représentant·es du monde associatif ou des institutions concernées, sera l’occasion d’échanges riches. Vous espérant nombreux et nombreuses lors de ces rencontres, terminons sur une citation extraite du film “Les Sauteurs” qui a inspiré l’affiche de ces premières Images migrantes. L’acteur-réalisateur, qui s’apprête à franchir la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla, dit : « Quand on regarde le monde au travers d’une caméra, on commence à percevoir l’entourage différemment. Je commençais à prendre plaisir à la création d’images, elles ont un sens pour moi, je sens que j’existe car je filme ». TRACES Histoire, Mémoires et Actualité des migrations en région Auvergne-Rhône-Alpes. NB : la revue Écarts d’identité se fera l’écho des rencontres dans un prochain dossier consacré aux “images migrantes”. www.ecarts-identite.org

Téléchargez le programme.

Cliquez ici pour accéder au site de TRACES-MIGRATION.

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux