Grande Loterie (du monde contemporain)

Melissa Gobliewski - Pauline Picot // l'Ensemble ECROU
4-7 janvier 2017

création et régie vidéo / opérateur plateau :

Robin Cauche

création et régie lumière / opérateur plateau :

Quentin Chambeaud

jeu :

Emmanuel Demonsant &Sarah Kristian

mise en scène :

Mélissa Golebiewski

création et régie son / opérateur plateau :

Raphaël James

mise en scène / opératrice plateau :

Pauline Picot 

 

Une femme qui défait ses cartons et un homme qui ne mange que des céréales. Elle fait des cauchemars, lui cherche un emploi sur son ordinateur. Ils vivent. Chacun dans leur espace, leurs habitudes, leur solitude. Dans leurs rêves, leurs petites manies. Autour d'eux —à moins que ce ne soit dans leur tête —des opérateurs techniques qui les regardent et les secouent parfois, pour voir ce que ça fait. GRANDE LOTERIE (du monde contemporain), c'est tout ce qu'on pourrait faire et qu'on ne fait pas ; tout ce qu'on n'attend pas et qui nous tombe dessus. Nos défauts de conformités, la joie et la terreur face à nos choix. C'est ce roulement sans fin, et l'envie de vivre et de continuer à faire tourner la roue. GRANDE LOTERIE (du monde contemporain) n'est donc ni un spectacle participatif, ni un tirage au sort, ni un historique de la tombola. Ce qu'exprime cette image, c'est avant tout l'impression d'aléatoire : un aléatoire généralisé qui sous-tend nos vies sans qu'on y prête attention. à l'image de nos deux solitaires pour qui la présence des opérateurs techniques —le grand mécanisme du monde —est invisible.  Dans GRANDE LOTERIE (du monde contemporain) tournent le chômage, la culture pop, les petites victoires, les grandes illusions, les médicaments, le karaoké, les soirées, la solitude, le hasard, les chatons, les insomnies...  C'est la roue de la vie, en somme.
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux