Feu Jeanne

Adèle Gascuel - Compagnie Sans Trêve
19-20 et 23-27 février 2015

En jeu :

Chloé Giraud, Pierre Laloge, Maxime Roger, Thomas Rortais et Judith Rutkowski

Mise en scène :

Adèle Gascuel

Lumières  :

Pauline Rousseau

Création sonore :

Matthieu Reynaud

Scénographie :

Pierre Daugy

 

Qu'est-ce que Jeanne d'Arc nous raconte aujourd'hui ? Les chiffres du FN qui flambent à chaque nouvelle élection ? La France de la campagne, de la tradition catholique, des pauvres et des abandonnés ? La nécessité de porter son idéal au bout d'un fusil - comme disait Mao ? Est-elle une moudjahida, bras armé de Dieu ? La première féministe de France ? Une sorcière ? Jeanne a treize ans et elle entend des voix, elle a dix-neuf ans et elle brûle dans les flammes, elle a six cent ans et perd voix de crier l'espérance, l'espérance d'agir, d'aller hardiment et sans peur, de la suivre, elle, un bras armé, un messager, un serviteur. Nous voulons donner les batailles et le bûcher (tadadam), le visage qui s'efface sous les jolies histoires, et le cri, sa brèche à lui, lancé vers son Dieu, l'idiotie et la grâce d'une enfant, sa bêtise aussi, une grande flamme naïve. Allons hardiment. Feu Jeanne fait partie d'un projet de recherche-création intitulé Aller Ailleurs. à travers une série de créations et de temps de recherche autour de la foi, nous explorons ce que peut être ce sentiment, du fanatisme à la béatitude, de la révolte à la sérénité. Ne pas perdre de vue ce qui à la fois nous fascine et nous révulse. Ce qui peut être drôle, aussi, idiot d'espoirs sûrs d'eux. Interroger ce désir de l'ailleurs et ce qu'il peut impliquer aujourd'hui dans son rapport au réel.
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux