Électre

Sophocle // Cyril Cotinaut
31 janvier-1er février 2014

Mise en scène :

Cyril Cotinaut

Avec :

Cyrielle Voguet, Marie-Laure Communal, Julien Aubrun, Nolwenn Le Doth, Yann Lheureux et Catherine Hargreaves

Création son :

David Geffard

Régie son :

Baptiste Tanné

Lumière :

Emmanuel Pestre

Crédit photo :

Myrtille Bordier

Co-production TAC. Théâtre & Théâtre Gérard Philipe – Scène conventionnée de Frouard Avec le soutien de la Ville de Nancy et la complicité des Subsistances – Lyon et de l’ENSATT

 

Electre a vu son père Agamemnon assassiné par son épouse Clytemnestre. Dans l'espoir d'une vengeance, elle fait exiler son jeune frère Oreste afin qu'il revienne plus tard punir leur mère parricide. Pendant des années, Electre cultive sa haine, en appelle à la vengeance des dieux, à la rébellion des hommes et au retour de son frère. Inlassablement, elle lance sa plainte sur les marches du palais royal et s'épuise en paroles et actes d'insoumission. "Tant que mon père mort, qui n'est plus que poussière et néant reposera inconsolé et que les autres, en retour, n'auront pas payé mort pour mort, qu'on ne me parle plus jamais ni d'honneur, ni de justice ni de piété dans le monde". Electre est une figure de la révolte, une anti-héroïne aveuglée par le désir de vengeance. Elle fait écho à une part sombre de nous-même qui aspire à répondre à la violence par la violence. En témoignent ces commerçants qui, lassés de se faire braquer, en viennent à ouvrir le feu sur leurs agresseurs. Actes aussi compréhensibles que répréhensibles. Actes de démesure qui marquent un avènement de la justice personnelle,  issu d'une perte de foi dans la société, dans l'humain, dans l'ordre divin.

------------

Cyril Cotinaut, issu du 1er département de mise en scène de l'ENSATT (Anatoli VASSILIEV), revisite le texte de Sophocle,écrit il y a 2500 ans, et propose une vision moderne et dépouillée du mythe d'Electre reposant sur le processus de création de l'acteur.  
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux