DU RIRE, DES LARMES (ET DES PAILLETTES!)

Théophile DUBUS - Cie FEU UN RAT !
1 > 5 MARS • 19h30

+

+

• Textes, direction et performance :

Théophile Dubus

• Avec :

Blanche Adilon-Lonardoni, Tristan Allam, Sabrina Baldassarra, Quentin Bardou, Jeanne Bonenfant, Matthieu Bousquet, Romane Brandeis, Théophile Dubus, Marion Godon, Antoine Layère, Jimmy Marais, Julie Papin, Esmé Planchon, Michel Raskine, François Rey, Mona Scheuer-Rothan, Sidonie Vilasboas (& guests …)

• Collaboration artistique :

Quentin Bardou

• Administration :

Kelly Angevine

• Production :

FEU UN RAT !

L’Apocalypse en 5 lectures et 1 performance.

Depuis quelques années, le comédien et metteur en scène Théophile Dubus écrit des pièces. Ces pièces ont en commun d’avoir des titres avec des parenthèses ; de raconter des histoires (plus ou moins tordues, plus ou moins abstraites - mais des histoires quand même) ; d’être des comédies et de choisir la légèreté pour aborder des sujets dits graves – en vrac et par exemple : la mort, la peur, la perte d’enfant, le meurtre, le suicide, l’apocalypse nucléaire, la psychose ou encore la dépression ; d’utiliser une langue répétitive, non-naturaliste, répétitive, obsessionnelle, répétitive et répétitive ; d’avoir des morales, sinon douteuses, du moins pas très claires ; de faire un usage très précis quoique très personnel de la ponctuation (on y trouve souvent des parenthèses ; ou des points virgules – ou bien des tirets) ; de représenter des calvaires d’apprentissage à leurs interprètes ; et puis d’être obsédées par la vie et la mort et de ne parler (en gros) que d’elles.

Du rire, des larmes (et des paillettes !) est un cycle de six de ces pièces. Chaque soirée voit se succéder une lecture (une différente chaque soir) suivie d’une représentation de De la fatigue et du repos dans l’œuvre de T. Dubus (conférence quantique), un solo performatif et mégalomane de et par Théophile Dubus. Programme et description des pièces lues : Variation (copies !) - Mardi 1er mars Avec Blanche Adilon-Lonardoni, Jeanne Bonenfant et Antoine Layère C’est une après-midi semblable à mille autres où Magde et Ludmilla vont boire des livres et lire du thé en attendant l’arrivée de la tante Agatha – elle ne devrait d’ailleurs plus tarder. Mais, à la faveur d’une révélation stupéfiante, les illusions vont tomber les unes après les autres, le réel va le disputer à son double et l’harmonie va céder la place au plus grand des chaos, dans une escalade de violence que rien ne semble pouvoir arrêter. Des panthères et des oiseaux (comédie romantique) - Mercredi 2 mars Avec Blanche Adilon-Lonardoni , Tristan Allam, Matthieu Bousquet, Jimmy Marais et François Rey Un pays en proie à la guerre et aux attentats. Une grande maison. Une immense actrice, borgne et désespérée. Une confidente, maîtresse et rivale. Un scout. Des fantômes. La solitude. Un fusil. Des colibris. Une chanson ! Et les questions : ai-je un destin ? Y-a-t-il un sens ? Et que fait cette panthère dans notre jardin ? Brisby (blasphème !) - Jeudi 3 mars Avec Julie Papin Pénéplaine, reine d'une planète désertique au bord de l'Apocalypse, est enceinte de l'Enfant promise par les Textes qui sauvera le Monde. Tandis que des présages toujours plus funestes s'amoncellent, Pénéplaine attend, avec une ferveur suspecte, la naissance de la Sauveuse. Jeunes fleurs, tristes loups (la comédie musicale !) - Vendredi 4 mars Avec Sabrina Baladassarra, Quentin Bardou, Romane Brandeis, Michel Raskine et Sidonie Vilasboas Dans une pension pour jeunes filles en bord de mer, Monsieur Proust et Virginia Woolf, créatures flamboyantes en quête d'immortalité, remontent le temps pour torturer inutilement des jeunes gens. Truelle (une histoire d'enfant triste) - Samedi 5 mars Avec Marion Godon, Esmé Planchon et Mona Scheuer-Rothan Illesque et Méroée vivent à Vladivostok avec Truelle, leur adorable petite fille. Dans leur jolie maison, elles boivent du thé, s’aiment beaucoup et sont heureuses. Mais Truelle tue le chat. Puis le canard. Puis le chien. Puis la voisine. Puis des gens. Le trio se voit contraint de passer à la truelle.   Représentation (chaque soir) : • De la fatigue et du repos dans l’œuvre de T. Dubus (conférence quantique), un monologue auto-réflexif. --- Événement Facebook 🎟 Billetterie
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux