Image Ecrits à vif

Ecrits à vif

Conservatoire de Lyon

Metteur en scène : Elèves du Conservatoire de Lyon

le rendez-vous des écritures contemporaines

Gregory Pluym et Marion Aubert
Conservatoire de Lyon
sous la conduite de Christian Taponard

vendredi 24 et samedi 25 février 2017

Entrée libre - réservation indispensable

À l'occasion d'un stage les élèves ont lu et exploré « au plateau » neuf pièces récentes francophones ou traduites d'une autre langue, la plupart inédites, proposées par Christian Taponard et par le Festival Sens interdits (Patrick Penot et Chantal Kirchner). Après discussions et échanges passionnés, deux de ces textes ont été retenus pour être présentés en public au cours de ce week-end, en présence de leurs auteurs. Le troisième texte retenu,
Martyr de Marius Von Mayenburg, fera l'objet d'une présentation à l'automne au moment du Festival Sens interdits.



Présentation des deux textes

Démêler la nuit  de Grégory Pluym

Le texte déroule quatre traductions de l'affaire Armin Meiwes, histoire véridique d'une relation d'amour entre deux hommes et de dévoration consentie de l'un par l'autre.

Ces quatre séquences constituent autant de déclinaisons narratives et poétiques, divergentes et pourtant complémentaires, d'un glissement indicible vers le surgissement d'un irrépressible désir d'engloutissement dans l'autre, seule échappatoire à un monde aliénant. Bernd, enfermé dans une solitude glacée, combat les ténèbres extérieures pour laisser advenir la plus absolue des lumières.

"Dans ton corps, je pourrai y vivre longtemps.

Dans ton corps, le monde je peux le porter."



Des hommes qui tombent (Cédric, captive des anges)   de Marion Aubert

Marion Aubert nous entraîne dans un vertige cruel, burlesque et affolant. Dans d'incessants allers et retour puis la totale confusion entre Saint-Etienne en 2016 et les lieux du roman de Jean Genet, Notre-Dame des Fleurs (1943), Cédric et Julien, son amant, rêvent un spectacle de théâtre. Cédric est envahi par Divine, figure centrale de l'œuvre. Et Cédric/Divine se perd dans les corps fantasmés de Mignon-les-petits-pieds, de Notre-Dame, de Gabriel, figures qui la hantent et la transforment jusqu'à l'épuisement de ses forces vitales.

L'écriture sculpte sans répit la matière des mots et l'excès des corps ; la parole est un souffle vital et trahit l'impossibilité de se fondre en l'autre, car on est toujours ramené à l'obsédante quête d'une identité jamais conquise.

" Elle se sentit bien d’avoir joui : « Ça fait du bien de jouir comme ça ! » Divine meurt. Elle se sentit libre, elle aussi ! Elle était contente !

Contente ! Contente ! Et comme la joie la rendait belle. "



Vendredi 24 février

19h30 - Des hommes qui tombent de Marion Aubert

            - Démêler la nuit de Grégory Pluym

durée de la soirée 2h environ



Samedi 25 février

16h - Rencontre - ouverte au public - entre les auteurs Marion Aubert et Grégory Pluym et les élèves du Conservatoire animée par Christian Taponard

19h30 - Des hommes qui tombent de Marion Aubert

            - Démêler la nuit de Grégory Pluym

durée de la soirée 2h environ


Distribution :

Mise en lecture et en jeu de deux pièces inédites sélectionnées par le comité de lecture du Conservatoire de Lyon sous la conduite de Christian Taponard, comédien, metteur en scène et pédagogue.

Avec Fanny Barthod, Amine Boudelaa, Léna Génin, Ivan Grevesse, Dimitri Kamenka, Magali Lévêque, Clémence Mariette, Elina Nigil, Pauline Picard, Charlotte Piechon, Lisa Robert, Noé Reboul, Edouard Sulpice et César Varlet, élèves du Cycle d'orientation professionnelle (COP)

En partenariat avec le théâtre de l’Élysée et l'association Sens interdit 

Médéa 4 Médéa 4