Image CARSON sonate n°1 : Frankie

CARSON sonate n°1 : Frankie

Le désordre des esprits

Metteur en scène : BOEGLIN Bruno

Puis la musique commença...

d'après Carson McCullers
Bruno Boeglin
Théâtre du Désordre des esprits

4 et 5 mars 2016 à 19h30

« Le monde est séparé de moi » pense Frankie, petite fille trop grande pour son âge, aux prises avec son adolescence et l’accablante sensation de n’être qu’elle-même.

Qu’espère-t-elle du mariage de son frère ? Le droit d’être englobée dans cette union ?

La veille de ce grand jour, pour cette vie nouvelle et ce « nous » rêvés, elle se donne un nouveau prénom et dit adieu à la vieille « Frankie », à la cuisine et à son atmosphère étouffante, tandis que Bérénice, la cuisinière noire, égrène pour elle et son cousin John Henry le chapelet de ses souvenirs ou flottent les ombres de ces quatre maris. Et dans ce lieu, dans ces quelques après-midi d’été, est enclose la majeur partie de l’histoire.

***

L'enfant Carson a été bercée dans la communauté noire du Deep South américain, en Géorgie. La ségrégation alimente le feux de son écriture: "Avec ton premier livre, on a su que tu aimais les nègres, et avec celui-ci on comprend que tu es une gouine. On ne veut pas de gens qui aiment les nègres et les pédés dans cette ville" (voix du Ku Klux Klan au téléphone du domicile de Carson à la publication de "Reflets dans un oeil d'or")

***

Puis la musique commença …

Pendant une minute l’ouverture hésita. Une promenade ou une marche. Comme si Dieu se pavanait dans la nuit. Brusquement elle se sentit glacée extérieurement et, seule, la première partie de cette musique était chaude dans son cœur. Elle ne put même pas entendre les sons qui suivirent ; elle attendait, glacée, les poings serrés. Puis la musique reprit, plus impérieuse et plus puissante. Cela n’avait rien à faire avec Dieu. C’était elle, Frankie, marchant dans la lumière du jour et toute seule dans la nuit. Sous le chaud soleil et dans le noir avec tous ses plans et ses sentiments. Cette musique était elle… son moi réel.

“Cette musique ne durait pas un temps long ou court. Elle n’avait rien à voir avec le temps”

Carson McCullers,
Le Coeur est un chasseur solitaire.

***

MUSIQUE LIVE

Nous venons tout trois d’horizons différentes, jazz, musiques africaines, musique électro-acoustique, rock et mélangerons nos influences pour jouer en direct du plateau, amplifiée ou acoustique. Nos compositions pourront être à la fois mélodiques, en rapport avec les personnages et les histoires de Carson, mais aussi plus bruitistes, des ambiances teintées d’un blues lointain, plaintif, rugueux, presque rock. Une musique liée au contexte de l’époque, musique « d’un monde brusque » comme le dit Frankie Addams, dans lequel chacun se débat pour trouver sa place, pour exister.

Olivier Granger, compositeur saxophoniste


Distribution :

Frankie Addams, 15 ans : Emma Roland

John-Henry West, 10 ans : Gabriel Dekeirschieter

Bérénice : Laetitia Lalle Bi Bénie

Lamar Smith / Mr. Addams : André Blatter

Dr Copeland : Joël Toussaint



Saxophone, clavier, composition : Olivier Granger

Guitare électrique, objets sonores : Dan Mariotte

Voix, percussions, harmonica : Joël Toussaint



Mise-en-scène : Bruno Boëglin

Texte : Carson McCullers

Assistant à la mise en scène : Marie-Paule LAVAL et Romain LAVAL

Scénographie, lumière, vidéo : Seymour Laval



Régisseur general : Gabriel Guenot

Costumes : Catherine Ray

Composition de la musique : Olivier Granger et Daniel Mariotte

Création Son : Olivier Granger

Régisseur son : Raphaël Guenot

Construction des décors : Elvis Dagier

Peintre décors : Christelle Crouzet

Administration : Gabriel Laval-Esparel



la compagnie est conventionnée par la DRAC Rhône-Alpes et la Ville de Lyon



durée : 1h environ à partir de 15 ans



TARIFS

Médéa 4 Médéa 4