Image Bètes, chiennes et autres créatures

Bètes, chiennes et autres créatures

L'Organisation

Metteur en scène : LALLE BI BENIE Laetitia

lls tournent en rond dans leur cage. Leur cage à lapin. Ils ont faim. Le mioche aussi. Ils pourraient se partager l’os de l’amour, mais cet os est coriace. Chacun remue sa crinière et montre les dents. C’est l’heure des phrases toutes faites, des phrases bien envoyées. Coupure de courant. À la lumière d’une bougie, on se met à brailler (jusqu’à extinction des voix). On dépouille bientôt l’autre de son humanité. On cherche à le dominer. On en fait sa créature. Il n’y a plus qu’une seule chose à faire : obéir à ses instincts.

Dans cette pièce écrite en 2005, Luis Enrique Gutiérrez Ortíz Monasterio (dit Legom) étudie les derniers soubresauts d’une espèce en voie de disparition : la nôtre. En écrivain réaliste, il donne à voir et à entendre le langage de la survie, de la débrouille, des petites combines qui transforment notre quotidien en « comédie précaire » – où mêmes les sentiments relèvent de l’économie informelle.

Né en 1968 à Guadalajara, Legom est l’un des auteurs mexicains les plus joués dans son pays.

Avec Bêtes, chiennes et autres créatures, le collectif L’Organisation poursuit son exploration du théâtre mexicain contemporain, amorcée en mai 2011 avec le festival Hecho en México-Fabriqué au Mexique.


Distribution :

De Luis Enrique Gutiérrez Ortîz Monasterio
D’après la traduction de Christilla Vasserot
Pièce publiée aux Éditions Le Miroir qui fume

Mise en scène : Laetitia Lalle Bi Bénie
Avec Michael Maino et Laetitia Lalle Bi Bénie
Scénographie et création son : Olivier Mouginot
Régie lumière : Mathias Metzger
Régie générale : Hervé Martel
Photographie : Cyril Rousset
Production : Collectif L’Organisation