Image On ne peut pas se plaindre

On ne peut pas se plaindre

Golem Théâtre

Metteur en scène : SMETANA Frederika

Ce spectacle à quatre voix est inspiré de l’oeuvre du même nom de l’écrivain polonais résidant en France, Oser Warszawski, et du journal de sa femme Marie. En 1943, après un périple à travers la France, Warszawski arrive à Grenoble où il écrit “On ne peut pas se plaindre“. C’est un regard à la fois plein d’humour et de tendresse qu’il porte sur tout ce petit monde de réfugiés venus des quatre coins d’Europe et qui se retrouvent à la fameuse pension du “Foutez-moi la paix“. A ce récit plein de saveurs se mêle le journal que Marie, sa femme, écrit à Rome après l’arrestation d’Oser le mai 1944. La troisième voix est celle de Marshka, jeune domestique pragoise à qui ses patrons, contraints de fuir le nazisme, abandonnent une partie de leurs biens. La quatrième voix est celle de la musique et du chant. ?“Ce spectacle est dédié à ma Mémé.
Le 17 mai 1944, le réseau de résistance que son mari, Marco Lipszyc dit Commandant Lenoir, et d’autres résistants d’ici et d’ailleurs dirigeaient, a été dénoncé. Lui et quelques autres ont été fusillés à Seyssinet, près de Grenoble, au Pas de l’Ecureuil, le 21 juillet 1944. Ma Mémé ne savait rien. Pas plus que Marie Warszawski, en cette même année.“
F. Smetana


Distribution :

dans le cadre de Sens Interdits, festival International de théâtre

D’après le roman de Oser Warszawski,
le “Journal de Rome“ de Marie Warszawski et la nouvelle “Le dernier coup de sonnette“ de Johannes Urzidil
conception, adaptation et mise en scène :
Michal Laznovsky et Frederika Smetana.
avec : Philippe Vincenot, Marketa Potuzakova,
Frederika Smetana et Premysl Rut (chant, piano)
décor : Sandy Leng - régie : Denis Busseneau.
Dans le cadre de Sens Interdits, Festival International de Théâtre, organisé par Les Célestins, Théâtre de Lyon.